La chicha c’est du tabac, le tabac brise le cœur

Le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière a placé la célébration de la Journée mondiale sans Tabac, cette année, sous le slogan : La chicha c’est du tabac, le tabac brise le cœur ;   dont la célébration officielle, a été abrité à l’Institut National de Santé Publique, à Alger, le 31 mai 2018. 

Le comité intersectoriel de sensibilisation et de prévention et le comité des experts de la lutte antitabac ont proposé ce slogan en s’appuyant sur le phénomène de la prolifération de l’utilisation de la Chicha en Algérie.

 Cadrant avec le thème choisi par l’OMS à savoir Tabac et cardiopathies, le Représentant de l’OMS, Dr Nguessan Bla François a souligné dans son message, l’impact des politiques nationales visant à réguler la consommation de tabac, à promouvoir les espaces non-fumeurs et à encourager les fumeurs à arrêter de fumer. L’applications et la mise en œuvre des politiques et mesures ainsi que leurs évaluations contribueront à améliorer la santé et le bien-être des populations.

 Les communicants à cette matinée scientifique ont abordé l’ampleur de l’épidémie du tabac dans le monde. Une actualisation de la situation en Algérie a été présenté, à la lumière des enquêtes menées notamment les résultats préliminaires de l’enquête STEPS 2017. Le rôle de la société civile, illustré par les activités de sensibilisation sur le terrain. 

Les représentants des différents secteurs, présents ont fait le point sur les action et activités de lutte contre le tabagisme passif menés tout au long de l’année dans leurs secteurs en direction des travailleurs et en direction des populations en général.

L’aide au sevrage tabagique occupe toujours une part importante dans la discussion et le débat des participants présents (des médecins, des paramédicaux, des psychologues et des administrateurs) impliqués dans la lutte antitabac en Algérie.  S’inscrivant dans la stratégie MPOWER de l’OMS, l’offre de l’aide au sevrage tabagique fait l’objet d’une stratégie nationale d’aide au sevrage tabagique lancée par le ministère de la santé dans 53 unités de sevrage tabagique crées à l'échelle nationale. Ces unités seront opérationnelles avant la fin de l'année 2018. L’objectif de cette stratégie est assurer une offre à l’aide au sevrage, généralisé et organisée à l’ensembles des services de santé notamment le service minimum.

En marge de cette manifestation officielle, une journée de formation a ciblé les journalistes et reporters des différents organes d’information publiques et privée. Cette formation a porté essentiellement sur la lutte antitabac en Algérie. L’encrage juridique, notamment la mise en œuvre de la convention cadre de l’OMS de lutte contre le tabac (CCLAT). Une attention particulière a été accès sur le lexique à utiliser par les communicateurs et les arguments pour la sensibilisation des populations jeunes, à travers les canaux de communication.

Il est à noter que la prévalence de la consommation globale du tabac à fumer en Algérie est de 19,2% en 2003 (STEPS 2003) contre 16,5 % en 2017 (STEPS 2017).

Cliquez sur l'image pour l'agrandir