Lutte contre la maladie à virus Ebola: Le Dr Peter Salama, Directeur exécutif du Programme de gestion des situations d’urgence sanitaire de l'OMS visite à nouveau les zones touchées de l'Equateur.

MBANDAKA, 05 JUIN 2018. Le Dr Peter Salama est arrivé le mardi 05 juin en République Démocratique du Congo. Accompagné du Dr Ibrahima Socé-Fall, Directeur de gestion des situations d’urgence sanitaire régionales en Afrique, du Dr Allarangar Yokouidé, Représentant de l’OMS en RDC et du Dr Michel Yao, le gestionnaire de l’Incident pour la riposte à l'épidémie, le Dr Salama a successivement visité mercredi 06 juin Mbandaka, Chef-lieu provincial de l’Equateur, et le jeudi 07 juin l'aire de santé d'Itipo, l'actuel foyer de l’épidémie, dans la zone de santé d’Iboko, en présence du Dr Michael J. Ryan, l’Assistant du Directeur général de l’OMS.

Une deuxième visite dans ces zones touchées qui intervient dans moins d’un mois depuis la déclaration de l’épidémie de la maladie à virus Ebola le 08 mai 2018 par le Dr Oly Ilunga Kalenga, Ministre de la Santé. ‘‘C’est une visite de travail pour rencontrer le Ministre de la Santé, les partenaires et l’ensemble des professionnels et experts multidisciplinaires impliqués dans la réponse pour les écouter directement au sujet de l’évolution de l’épidémie en cours,’’ a souligné le Dr Salama qui avait accompagné en RDC les 12 et 13 mai 2018, le Directeur général de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, et la Directrice régionale pour l'Afrique, le Dr Matshidiso Moeti dans le même cadre.

Sur place, dans les zones visitées, le Directeur exécutif du Programme de gestion des situations d’urgence sanitaire de l'OMS s’est félicité du ‘‘travail extraordinaire abattu et des étapes franchies par toutes les équipes multidisciplinaires déployées sur le terrain,’’ dont 164 experts de l’OMS répartis à Bikoro, Iboko, Itipo, Kinshasa et Mbandaka afin de contenir dans les meilleurs délais la propagation du virus mortel.

‘‘Nous entrons dans ce que nous pouvons appeler la deuxième phase de la réponse, où l’enjeu et la priorité demeurent la recherche active des contacts et cas suspects sporadiques, le renforcement de la surveillance ainsi que des investigations avec des équipes multidisciplinaires dédiées à ces activités,’’ a souligné pour sa part le Dr Allarangar, Représentant de l’OMS en RDC.

A la date du 06 juin 2018, la RDC a enregistré un total cumulé de 62 cas de fièvre hémorragique dans la région, dont 38 confirmés, 14 probables et 10 suspects. 

Partenaires de l’OMS participant à la riposte 

Banque mondiale et PATH, Département du développement international britannique (DFID), Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), Croix-Rouge de la République démocratique du Congo, Médecins sans frontières (MSF), Fonds d’urgence pour les secours lors de catastrophes (DREF), Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC‑Afrique), Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis d’Amérique (CDC), Affaires mondiales Canada, Programme alimentaire mondial (PAM/UNHAS), Union européenne (UE), UNICEF, UNCERF, UNOCHA, USAID, MONUSCO, Organisation internationale pour les migrations (OIM), Centre de gestion des crises – Santé animale de la FAO, Partenariat humanitaire international (IHP), Alliance Gavi, African Field Epidemiology Network (AFENET), équipe Public Health Rapid Support du Royaume-Uni, Réseau des anciens élèves de l’EPIET (EAN), Organisation mondiale de la santé animale (OIE), Réseau pour l’évaluation clinique des maladies émergentes et l’action (EDCARN) etc. En outre, le Réseau mondial d’alerte et d’action en cas d’épidémie (GOARN) et les équipes médicales d’urgence fournissent une coordination et un appui technique supplémentaire. 

FIN

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Eugene Kabambi

Emergency Communications Officer
Tel : +243 81 715  1697
Office : +47 241 39 027
Email: kabambie [at] who.int