Prévention, diagnostic précoce et prise en charge du cancer du col de l’utérus au Burkina Faso : Le programme « Be Healthy, Be Mobile » officiellement lancé

Ouagadougou,  le 11 mai 2017 - Après l’Egypte, le Sénégal, la Tunisie et la Zambie, le Burkina Faso  vient d’accueillir le projet ''Be Healthy, Be Mobile'' (en français, la mobilité c’est la santé). Une cérémonie officielle s’est tenue le 2 mai 2017 dernier, dans la salle de conférences de Ouaga 2000, en présence, notamment, de Mme Sika Kaboré, Epouse du Chef de l’Etat et patronne de l’évènement; des ministres de la Santé (Pr Nicolas Meda), du Développement de l’Economie numérique et des postes (Mme Fatimata Ouattara/Sanon), de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille (Mme Laure Zongo/Hien), de la Représentante de l’OMS au Burkina (Dr Alimata Jeanne Diarra-Nama) et du Directeur du Bureau du Développement des Télécommunications de l’UIT (M. Brahima Sanou).

En rappel, le programme ''Be Healthy, Be Mobile''  (BHBM) est une initiative conjointe de l’OMS et de l'Union internationale des télécommunications (UIT) lancée depuis 2012; elle vise à utiliser les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour lutter contre les maladies non transmissibles (diabète, tabagisme, cancers, maladies cardiovasculaires et affections respiratoires chroniques). 

La maladie ciblée au Burkina Faso est le cancer du col de l’utérus. Un problème de santé publique qui a été diagnostiqué chez 528 000 femmes en 2012 dans le monde, a rappelé la Représentante de l'OMS au Burkina Faso, Dr Alimata Jeanne Diarra-Nama ; malheureusement,  parmi ces cas, 266 000 femmes sont décédées, soit, près de la moitié et qui se recrute par ailleurs dans 90% des cas dans les pays pauvres. Un des facteurs en cause est le diagnostic tardif. D'où le besoin plus qu’urgent de trouver des réponses idoines et innovantes au besoin. « Il s’agit pour nous de donner un visage humain aux TIC », a précisé M. Sanou de l’UIT qui a lancé un appel à toutes les compagnies de téléphonie mobile à se joindre à cette cause noble qui s’insère par ailleurs dans le référentiel du développement national (le Plan national de développement économique et social, PNDES). 

Très concrètement, il s'agira d'envoyer, dans un premier temps, des messages de sensibilisation (à travers des SMS ou textos) sur les différents téléphones portables. L'idée consiste également à tenir les femmes informées des consultations ou toute autre information en lien avec ce type de cancer. En fait, le programme BHBM prévoit, en outre, un dispositif de formation à l’endroit des agents de santé, de dépistage et de traitement, et contient un volet de collecte de données et donc de surveillance communautaire.

«La mise en œuvre de programmes de santé mobiles dans le cadre de l'initiative ''Be Healthy, Be Mobile" devra être soutenue grâce à la collaboration multisectorielle efficace qui implique les gouvernements, le secteur privé et les organisations de la société civile pour sa réussite», a, pour sa part, insisté la Première Dame, Mme Sika Kaboré. Dans ce secteur, Mme Kaboré fait office de pionnier à travers l’association « Kimi » qu’elle a fondée il y a plusieurs années et qui déjà faisait de la sensibilisation contre le cancer du col de l’utérus. 

Il est à noter que le programme BHBM est piloté par le ministère du Développement de l’Economie numérique et des postes; toutefois, le ministre de la Santé s’est engagé à soutenir la mise en œuvre de la plateforme qui bénéficie également de l’appui de plusieurs autres partenaires dont l’OMS.

Contact média : Crépin Hilaire DADJO, dadjoh [at] who.int
Contacts techniques : Dr Souleymane ZAN, zans [at] who.int-">zans [at] who.int Dr Chantal KAMBIRE-DIARRA, kambirec [at] who.int
-----------------

01 - Mme Sika Kaboré, Première Dame du Faso

02 - Pr Nicolas MEDA, Ministre de la Santé

03 - Mme le Rep. de l’OMS au Burkina, répondant aux journalistes

04 - M. Brahima Sanou, Directeur du Bureau du Développement des Télécommunications de l'UIT

05 - Les officiels réunis autour de la Première Dame pour le lancement du programme au Burkina

Cliquez sur l'image pour l'agrandir