L’appui de l’OMS à la mise en place des équipes d’intervention rapide pour la vaccination de riposte contre Ebola (EIRaV)

Dans le cadre de la préparation et la réponse à d’éventuelle épidémie d’Ebola en Guinée, l’Agence nationale de Sécurité sanitaire du Ministère de la Santé a entrepris la formation et la mise en place des équipes d’intervention rapide pour la vaccination contre Ebola (EIRaV). La formation a porté sur les généralités sur la maladie à virus EBOLA, la vaccination, des sessions de vaccination pratique et l’exercice de simulation sur table sur la mise en œuvre de la vaccination en ceinture. Le but visé étant de disposer de ressources humaines compétentes prêtes à vacciner dans un contexte d’épidémie d’Ebola qui constitue une urgence de santé publique.

Ce choix stratégique découle de l’une des expériences tirées de l’épidémie de la maladie à virus Ebola survenue de 2014-2016 dans trois pays de l’Afrique de l’Ouest (Guinée, Liberia et Sierra Leone).

 

Des équipes régionales d’intervention rapide de vaccination de riposte contre Ebola

 

Formation EIRAV Labé
Formation EIRAV Labé

 

Les huit (8) régions sanitaires du pays sont désormais dotées d’équipes d’intervention rapide pour la vaccination de riposte (EIRaV), suite à l’identification et la formation de 118 agents. Chaque équipe est composée de 15 membres qui s’occupent de la coordination et de tous les aspects opérationnels d’une vaccination de riposte contre Ebola.

Par ailleurs, il est prévu des formations spécifiques à l’attention des chargés du suivi post-vaccination immédiat, des mobilisateurs sociaux, ainsi que la mise à disposition des équipements nécessaires.

En marge de la formation des équipes de vaccination, des réunions d’information et de sensibilisation ont été organisées au niveau des chefs lieu de chacune des huit régions du pays afin de susciter l’adhésion des autorités administratives et sanitaires, des associations de professionnels de santé, des ONG et des communautés.

Le processus de mise en place de ces équipes régionales a bénéficié de l’appui technique et logistique de l’OMS; tandis que le CDC/Atlanta a apporté son appui financier à travers le projet EVD Ring Vaccination.

 

Consolider les acquis en matière de vaccination contre Ebola

 

Koropara-Nzérékoré-Guinée : Vaccination contre Ebola (Archives)
Koropara-Nzérékoré-Guinée : Vaccination contre Ebola (Archives)

 

La mise en place des équipes d’intervention rapide pour la vaccination de riposte (EIRaV) contre Ebola s’inscrit dans le cadre de la consolidation de l’expérience de la Guinée dans ce domaine.

En effet, la Guinée a été le premier pays a expérimenté en 2015, sous l’égide de l’OMS, un vaccin-candidat (Vaccin rVSVΔG-ZEBOV) dans la riposte contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola. La stratégie adoptée était celle de la vaccination en anneau (vaccination des contacts des malades confirmés, ainsi que des contacts de ces contacts) doublée de la vaccination des agents de santé en première ligne dans la riposte. Toutefois, seules les personnes ayant donné leur accord (consentement éclairé) étaient vaccinées.

Cette vaccination avait contribué au contrôle de l’épidémie dans le pays.

Click image to enlarge
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Pr Georges Alfred KI-ZERBO

Représentant de l’OMS en Guinée
Email : kizerbog [at] who.int

Dr Ahmadou BARRY

Administrateur national en charge de la prévention et lutte contre la maladie

E-mail : abarry [at] who.int

 

Issiaga KONATE

Administration chargé de la promotion de la santé & Communication
Email : konatei [at] who.int

Thierno Yero TRAORE

Technologies de l'information et de la communication
Email : traorey [at] who.int